Nos cafés d'Amérique du Sud

13 items

    13 items
    Le monde du café se divise en grandes régions productrices, chacune riche d’un terroir spécifique qui donne à son café une saveur particulière. L’Amérique du Sud est l’une de ces régions où se trouvent deux des plus importants producteurs d’arabica au monde : le Brésil et la Colombie. Ces deux pays ne devraient pas faire ombrage à un autre acteur de plus en plus incontournable : le Pérou !

    Particularités

    Le Brésil est devenu le plus grand producteur de café au monde au cours du XIXe siècle, en 1920, 80% du café mondial était brésilien ! Il est toujours le principal producteur de café de la planète (il produit plus de café que le Vietnam, la Colombie et l’Indonésie réunis) et la moindre perturbation financière ou climatique impacte considérablement le cours boursier de l’arabica. Les principaux Etats producteurs du Brésil sont le Minas Gerais, São Paulo, Bahia, Espírito Santo et le Paraná. Santos est le plus grand port du pays d’où part la quasi-totalité du café exporté.

    Le café brésilien a comme particularité d’être récolté de manière industrielle, à travers l’usage de machines agricoles très performantes permettant une économie de main d'œuvre agricole et de considérables gains de temps. C’est pourquoi le prix de ce café reste très compétitif comparé au reste des autres pays. De plus, les exploitations brésiliennes sont immenses ce qui permet aux propriétaires de faire d’importantes économies d’échelles.

    Autre géant du café, la Colombie qui produit près de 10 % du café mondial. Elle est notamment reconnue pour son café de très grande qualité : le simple nom du pays sur un paquet de café est en général un gage de qualité pour le consommateur. Si ce pays a autant de prestige au niveau international, c’est que le gouvernement colombien a orchestré dès les années 1960 l’une des campagnes marketing les plus réussies de son histoire : Juan Valdez.

    Ce personnage fictif incarne le café colombien, censé être le meilleur du monde, depuis 1960. Il est la figure humaine du label “Café de Colombia” décerné aux produits contenant exclusivement du café du pays. La personnification du café par un petit producteur humble et travailleur, ainsi que son ânesse Conchita a été un coup de génie marketing qui perdure encore aujourd’hui.

    Le Pérou est le nouvel acteur en phase de devenir une référence internationale en raison de la très grande qualité de son café, d’ailleurs souvent certifié agriculture biologique. Chaque année les torréfacteurs reconnaissent que la qualité du grain s’améliore, les encourageant à ajouter systématiquement cette origine à leur menu.

    Profil aromatique

    Le café brésilien est en général peu acide avec une saveur douce de noix et un arrière-goût de torréfaction chocolatée. Il y a quelques années, le Brésil a fait son entrée sur la scène du café de spécialité avec des innovations techniques permettant l’obtention de profils très complexes et variés.

    Le café colombien est en général pourvu d’une belle acidité, d’un fort goût de caramel et de noisette. Dans certains cas, on y trouve des saveurs délicates de thé et de jasmin.

    Si vous n’avez pas encore goûté ces cafés, nous avons créé des coffrets thématiques vous permettant de découvrir de nombreux terroirs, afin de vous faire un palais de quasi-expert du café en quelques mois.

    Vous trouverez ci-dessous la liste de tous les cafés d’Amérique du Sud de nos torréfacteurs.

    Vu récemment