Hummm… c’est qui Juan Valdez ?

Les clichés post-coloniaux ont la peau dure 🦸

Juan Valdez

Il y a un truc gênant dans cette industrie...

J’avais à cœur de parler de celles et ceux qui produisent le café.

Bizarrement, ce sont ceux qu'on voit le moins mais qui travaillent le plus.

Par exemple, si on prend le cas des productrices, ont voit qu'elles jouent un rôle central, mais on en parle très peu.

Alors que

  • L’industrie du café emploie 125 millions de personnes principalement en pays producteurs ;
  • 43% des ouvriers agricoles du café sont des femmes ;
  • La majorité d’entre elles ne peuvent pas bénéficier du soutien des coopératives sans être propriétaires ;
  • Certains pays interdisent aux femmes d’être propriétaire ;
  • Globalement, les travaux agricoles les plus pénibles sont réservés aux femmes ;
  • Les femmes du café sont moins bien payées que les hommes ;
  • Beaucoup de femmes sont administratrices de l’exploitation familiale et endossent la double responsabilité de cheffe de famille et de cheffe d’entreprise.

1. Bonjour les clichés post-coloniaux

On l’a vu ensemble il y a deux semaines, la chaîne de production du café est l’une des plus complexes qui existe. 

Cela a pour conséquence de rendre les caféiculteurs et caféicultrices invisibles.

Résultat : nous les fantasmons et eux aussi.

Mais que sait-on vraiment d’eux ? 

Eh bien, pas grand chose, mais ils ne ressemblent pas à Juan Valdez et ne transportent pas tous le café à dos de mule.

💡 Si vous n'avez pas la réf, Juan Valdez est un personnage de fiction créé dans le but de faire la promotion du café colombien dans le monde entier dans les années 60. L’agence de marketing qui l’a créée lui a donné une mule appelée Conchita.

Juan Valdez est devenu la figure humaine du label Café de Colombia, incarnant le producteur humble et travailleur pour satisfaire le palais délicat des Américains et des Européens… 

C'est un peu limite aujourd'hui.

Café de Colombia

Je ne suis pas sûr que les producteurs seraient très heureux du rôle de misérable jovial qu'on leur fait jouer dans de nombreuses campagnes marketings. 

Le truc c'est que vraiment très peu de producteur·ices ont les moyens de voyager dans les pays qui importent et transforment le café qu’ils/elles récoltent.

D’où ce flou total sur qui produit et qui boit le café. 

Et c’est l’un, si ce n’est le principal problème de cette industrie.

Heureusement, la planète est aujourd’hui très connectée, et il est facile de réunir ces deux mondes… en se rendant soi-même en origine.

À ce propos, les producteur·ices sont fier·es de montrer leur travail aux visiteurs, et beaucoup ont créé des petits hôtels ou chambres d’hôtes éco-touristiques sur leur exploitation.

2. C’est une aventure qui va changer votre vie

Le café pousse dans des régions généralement peu touristiques car reculées et montagneuses.

On y contemple les plus beaux paysages du monde dans une ambiance brumeuse surréelle en sirotant un café qui a poussé à quelques mètres.

Ambiance Out of Africa garantie. 

Quetzal Mexique

Mais au-delà de l’aspect touristique, on se rend compte que les producteur·ices sont tout simplement des gens comme nous, qui sont passionnants dans ce qu’ils/elles font et qui ont des histoires à raconter.

Je vous invite à couvrir toute la chaîne du café comme le font les professionnels, car aujourd’hui, c’est possible.

3. Vous aurez fait un voyage hors du commun

J'ai sélectionné pour vous les meilleurs guides.

Ce sont des passionnés pour qui l’éthique et le respect sont des valeurs fondamentales.

On est loin de l’imaginaire Jacques Vabre où le petit Français apprend au producteur à faire son travail.

Jacques Vabre

Avec les guides partenaires que je vous recommande, vous découvrirez un monde encore inconnu du grand public, loin, très loin des tours opérateurs.

Pour en savoir plus, cliquer ici.

En partenariat avec Ethiopia Traditions Travel et Ok Coffee

Si vous devez retenir une seule chose de ce mail, c'est que

Juan Valdez n'est personne, si ce n'est le lointain fantasme d'une époque heureusement révolue. Et si vous buvez du café et que vous avez envie de vivre une expérience mémorable, il existe des voyages en pays producteurs de très grande qualité à un coût raisonnable.

Pour recevoir toutes les semaines des astuces sur les mécanismes du goût et l'univers du café, il suffit de cliquer sur ce bouton : 

 

Vous pouvez aussi me suivre sur 

D'autres articles qui vont vous plaire...

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés